La Ljubljana de l'art nouveau

Le nouveau style artistique qui marqua plusieurs villes européennes au passage du XIXe au XXe siècle, sous l'influence des courants artistiques viennois, il s'affirma sous le nom de sécession, style présent surtout dans les créations architecturales.

View Grid Story

La Maison Hauptmann à Prešeren Square © D. Wedam

La Maison Hauptmann à Prešeren Square

Edifiée en 1873, la Maison Hauptmann, est l’un des rares édifices ljubljanais à avoir survécu le grand tremblement de terre de Ljubljana sans avoir été gravement affectée. Après le tremblement, cette maison fut rachetée par Adolf Hauptmann, commerçant, qui confia à l’architecte Ciril Metod Koch la rénovation qui la maison en s’inspirant du style art nouveau viennois.

Théâtre Deutsches, actuellement Théâtre National Slovène de Ljubljana © D. Mladenovič, Mostphotos

Théâtre Deutsches, actuellement Théâtre National Slovène de Ljubljana

L’édifice fut construit entre 1909 et 1911, selon les plans de l’architecte viennois Alexander Graf qui projeta plusieurs théâtres pour la communauté allemande de Tchéquie. L’intérieur est richement décoré. Le hall d’entrée est conçu en style néoclassique, l’extérieur est orné d’éléments art nouveau. Au-dessus de l’entrée se trouve un balcon soutenu par des colonnes.

Le bâtiment de la Ljudska posojilnica (le Crédit populaire) © G. Murn

Le bâtiment de la Ljudska posojilnica (le Crédit populaire)

Le Crédit populaire, situé 4 rue Miklošičeva, fut projeté en 1907 par l’architecte Josip Vancaš. Sur le toit, deux statues de femmes assises, pieds nus et les épaules découvertes, portent une bourse, une ruche et un écu, sur lesquels sont figurées l’abeille et la fourmi, symboles de la parcimonie, de la diligence et de la richesse pécuniaire.

Le bâtiment de la Banque coopérative © G. Murn

Le bâtiment de la Banque coopérative

La Banque commerciale coopérative située rue Miklošičeva est l’un des bâtiments les plus remarquables de Ljubljana. Avec sa façade richement décorée, elle se démarque pourtant partiellement du cadre semblable de cette partie de la ville caractérisé par des façades art nouveau vivement colorées. Projetée en 1921 par l’architecte Ivan Vurnik, elle est considérée comme un des plus beaux exemples de style national.

Urbančeva hiša (Maison Urbanc) © D. Wedam

Urbančeva hiša (Maison Urbanc)

Le premier grand magasin de la ville fut commandé en 1902 par le commerçant Feliks Urbanc. L’entrée est soulignée par un auvent semi-circulaire de verre et de fer forgé, imitant des feuilles de fleurs ouvertes en éventail. Au sommet de l’édifice se dresse la statue néobaroque de Mercure, le dieu du commerce protecteur des commerçants.

Pont des Dragons © B. Jakše & S. Jeršič

Pont des Dragons

Le pont même est une création unique. Il est reconnu monument technique exceptionnel et création de pointe de l'architecture Art Nouveau, créée à la charnière du 19è et du 20è siècle. Edifié dans les années 1900 à 1901, ce pont fut la première véritable construction en béton armé de la ville, et à l'époque, il fut aussi l'un des premiers et également l'un des plus grands ponts de ce genre en Europe.

L’ancien supermarché Miklavc © D. Mladenovič, Mostphotos

L’ancien supermarché Miklavc

En 1914, le commerçant Franc Drofenig fit rénover la maison originairement baroque pour la convertir en l’ancien supermarché Miklavc. Aujourd’hui, le frontispice de cet édifice, premier frontispice moderne préfabriqué, est considéré comme l’un des meilleurs exemples d’intégration du style moderne dans l’image historique de la ville. Les plans de la reconstruction de cet édifice furent élaborés par l’architecte Karl Brünnler.

Grand hotel Union © G. Murn

Grand hotel Union

Construit entre 1903 et 1905 suivant les plans de l’architecte Josip Vančas, le Grand hotel Union fut à l’époque le premier hôtel moderne et le plus haut édifice de Ljubljana. Cet édifice de près de 100 mètres de longueur se prévalait d’une salle considérée comme la plus grande salle des Balkans, dont l’exécution de la structure de fer compliquée de la toiture était considérée comme un exploit technique.

La Caisse d’épargne municipale © D. Mladenovič, Mostphotos

La Caisse d’épargne municipale

Sur la façade fin de siècle du bâtiment, on remarque surtout la marquise de verre et de fer forgé en forme de pétales de fleurs étalées, qui est une variante plus modeste de l’auvent situé à l’entrée de la maison Urbanc. Au-dessus de l’entrée est conservée l’unique enseigne authentiquement art nouveau de Ljubljana. La façade est décorée d’une statue, allégorie du commerce et de la production.

La maison Krisper © G. Murn

La maison Krisper

Maks Fabiani dessina la façade dans un style art nouveau léger suivant les exemples de l’architecture viennoise de l’époque, avec des motifs décoratifs stylisés de fleurs et de plantes qui rappellent le motif du coup de fouet. Comme il l’écrivit lui-même, Fabiani utilisa les décors de style art nouveau, qui ne sont pas caractéristiques de son style, à la demande expresse du propriétaire Valentin Krisper, conseiller à la commune.

La Maison Bamberg © M. Kambič

La Maison Bamberg

L'extérieur de la maison, intentionnellement de style moderne, n'arbore plus les éléments sécessionnistes, mais s'attache plutôt à la tradition locale de baroque tardif des palais des patriciens.Les reliefs céramiques des hommes barbus au-dessous la toiture sont l'oeuvre de Hugo Franz Kirsch, sculpteur et céramiste autrichien. Ils représentent vraisemblablement des personnes évoquant le métier d'imprimeur.

La Maison Hribar © D. Wedam

La Maison Hribar

Ivan Hribar, maire de Ljubljana, confia à l’architecte Maks Fabiani. L’extérieur de la maison se distingue par un frontispice à surface ondulée avec trois fenêtres en encorbellement. La façade, rehaussée d’une grille de carrés, est ornée de cannelures et de têtes d’animaux qui. Des petites têtes de lion, d’inspiration antique, surplombent les fenêtres centrales.

Les édifices Art Nouveau de Ljubljana sont principalement les créations d'architectes slovènes qui, à linstar des architectes de Hongrie, d'Ecosse, de Catalogne, de Finlande et d'ailleurs, manifestèrent par ce nouveau style artistique leur contribution à l'éveil national.

À Ljubljana, la première création Art Nouveau d'importance est le Pont des Dragons, édifié en 1901. La majorité des édifices Art Nouveau de la ville, principalement ceux de la rue Miklošičeva cesta qui va du vieux centre-ville vers la Gare ferroviaire datent de la première décennie du XXe s.

Architecte Maks Fabiani à Ljubljana

Maks Fabiani, célèbre architecte slovène qui laissa un riche patrimoine à la charnière du XIX e et XX e s. Il est considéré comme l'un des architectes les plus marquants d'Europe centrale. Maks Fabiani fut le collègue d'Otto Wagner, célèbre architecte autrichien, l'un des fondateurs de l'Art Nouveau viennois, très actif dans les années 1903 - 1904. Agissant dans le cadre d'un cercle d'éminents artistes viennois, il contribua à la mise en valeur des principes de l'architecture moderne. Il créa de remarquables édifices Art Nouveau à Vienne, à Ljubljana, à Gorica et à Trieste dans les années 1899 à 1909. Il fut aussi l'auteur du nouveau concept urbanistique de Ljubljana après le désastreux tremblement de terre de 1895.

Points / 6

Chargez davantage Saisir les sites

Visites et Excursions / 1